L’ECORRESPONDANCE #00 envoyée par Jeremy Calli

Cette écorrespondance nous est envoyée depuis le futur par Jeremy Calli.

Vous avez une histoire du futur à nous raconter ? Suivez le guide 
et envoyez-nous votre écho du futur... 

« J’ai appris votre langage seulement aujourd’hui. Cela peut vous surprendre, mais avant vous ne saviez pas comment nous écouter, nous les éléments. Notre notion du temps est bien différente de la votre : nous; nous vivons de manière absolue. Chaque changement, pour nous, est un événement.

Mes toutes premières heures, après une longue gestation, je les ai vécu en sortant de la lave des entrailles de la terre. J’ai été confié à la rivière qui m’a poli par la force de l’eau.

Avant hier, l’un de mes frères a été brisé, pour provoquer le feu, par l’un de ces fragiles bipèdes. Un autre de mes frères a été emmené et entassé sous ce temple.

Mes dernières heures ont vu apparaitre d’étranges événements, les habitants de l’eau se sont mis a mourir en nombre, l’eau était malade. Elle s’est mise à nous agresser.

Aujourd’hui, un monstre de fer a emporté toute ma famille et les hommes, c’est ainsi que vous vous appelez, ont détourné le cours de l’eau. Je ne serai plus jamais bercé par la force de l’eau.

Vos journée équivalent pour moi à des fractions de seconde, j’ai vécu des milliards de vos journées avant seulement de devenir un rocher tout lisse et poli. J’ai été plus gros, mais, heureusement, chacun de mes frères qui s’était détaché de moi est resté à mes côtés.

Depuis que je vous ai rencontré, il s’est écoulé tant de choses, tant de changements. J’ai côtoyé la vie sous toutes formes, elle s’est toujours allumée et animée autour de nous, les éléments. Elle a pris diverses formes, mais vous êtes les premiers à nous briser, à nous fondre, à nous déplacer.

D’après vos dires, nous sommes en 2051 et nous venons seulement de commencer à discuter.

L’eau sous la forme la plus pure, est revenue. Les poissons et la vie ont également réapparus et se sont réanimés autour de nous.

Et ceux d’entre vous que je rencontre ont pris soin d’enlever les cadavres de plastique qui m’empêchaient de voir la lumière. Merci beaucoup.

Donc toi, qui a pris conscience de mon existence, et par celà de la tienne, sache que je suis là depuis longtemps et que je serais ravi de vivre au contact de tes enfants. Vous êtes ingénieux : il me tarde de voir ce que vous serez encore capable d’inventer demain.

Aujourd’hui, nous co-existons parce que vous avez compris :

  • qu’intensifier était synonyme d’appauvrir.
  • que bâtir pouvait être synonyme de détruire,
  • que puiser pouvait signifier épuiser.

… et que tout cela pouvait s’appliquer à vous aussi.

Je ne sais pas si mon âge, fait de moi quelqu’un de sage, mais je sais que si toi et moi nous discutons aujourd’hui, c’est que tu l’es un peu plus qu’en 2020.

Notre rencontre a eu lieu quand tu as commencé à renouer avec la terre, les arbres, que tu t’es mis a réécouter ton cœur battre.

Il a fallu que tu t’approches près de moi, car je n’ai pas d’œil pour te voir, mais nous sommes nés de la même poussière d’étoile. Et c’est par cet heureux accident que nous nous sommes enfin rencontrés.

Cela t’as demandé beaucoup du courage, de faire abstraction de toute autre chose et de te concentrer sur le seul lien qui nous a toujours uni.

Ce courage, tu l’as trouvé en toi, déjà depuis plusieurs années, et à travers les grands changements que toi et les tiens ont traversé depuis 30 ans.

Tels les arbres qui communiquent par leurs racines, les oiseaux par le vent, les poissons par l’eau, il a fallu que tu m’expliques le sens de tes mots.

Des mots comme consommateurs sont devenus des termes insultants. Les citoyens se sont regroupés pour développer leurs énergies et leurs nourritures. On ne parle plus de travail, car ces activités font partie de La vie. L’idée d’être enfermé de 9h le lundi à 17h vendredi dans une salle climatisée parait saugrenue.

L’organisation collective de la vie se fait à une échelle locale. Les toutes dernières forces extraites des énergies fossiles que vous exploitiez durant l’ère moderne, ont permis un pas de géant dans des avancées technologiques efficaces, respectueuses de l’environnement et dignes de votre ingéniosité.

L’équilibre « fragile » entre l’humanité et le reste du vivant est revenue.

Tous les nouveaux objets produits après 2030 sont bio-dégradables et vous avez réussi à fabriquer des objets que vous pensiez impossible à faire avec des matériaux de récupération.

Tout cela grâce à un décret de 2032 sur l’interdiction de l’obsolescence programmée et l’obligation de recourir de manière unilatérale à des licences open-source.

Vous avez élargi le droit aux vivants, une décennie après celui accordé aux animaux. Nous sommes à présent aussi égaux aux yeux de votre monde, que vous l’êtes aux yeux de l’équilibre du cosmos.

Mais tout ça ne serait jamais arrivé si nous n’avions pas pris le temps de nous connaitre un peu mieux. »

Jeremy Calli

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.